Réalisation d’un plan de formation pour le renforcement des capacités au niveau du projet REDISSE III-MR

 

Termes de référence

 Réalisation d’un plan de formation pour le renforcement des capacités au niveau du projet REDISSE III-MR

I. Contexte

La protection de la santé humaine contre les maladies et les infections susceptibles d’être transmises directement ou indirectement des animaux à l’homme (zoonoses) constitue une préoccupation majeure et est d’une importance capitale particulièrement en République islamique de Mauritanie où, en quelque sorte, chaque citoyen est éleveur, et donc en contact plus ou moins rapproché avec les animaux. L’importance et la diversité du cheptel national militent également en faveur de cette même préoccupation pour l’émergence des zoonoses. 

 

Dans ce cadre, des efforts considérables ont été déployés par les services vétérinaires dans un objectif de garantir au patrimoine animal un état sanitaire satisfaisant en vue de lui permettre d’extérioriser pleinement ses potentialités, d’assurer la sécurisation de ses productions et de contribuer à la protection des consommateurs. Toutefois, les programmes de lutte, de contrôle et de prévention des maladies animales doivent impérativement se baser sur une approche préventive impliquant tous les acteurs des secteurs concernés.

 

Les défis en santé publique démontrent, si besoin en est, la nécessité de concrétiser le concept de One Health aussi bien dans le domaine de la surveillance que celui de la riposte.

 

Le principal objectif du Projet REDISSE pour la Mauritanie est d’évaluer et réduire les risques de transmission des zoonoses à l’homme ainsi que les risques associés aux agents pathogènes zoonotiques et aux maladies d’origine animale.

 

Le Projet ambitionne de mettre en œuvre un plan d’action visant, d’une part, le renforcement des capacités de détection et de riposte à travers la mise en place d’un mécanisme multisectorielle pour assurer les fonctions attendues tout en assurant un suivi et une évaluation régulière, et, d’autre part une contribution au renforcement de la mise en œuvre du Règlement Sanitaire International (RSI).

 

C’est dans cette logique que le projet REDISSE III-MR a déterminé cinq composantes stratégiques pour cadrer son action contributive à la santé humaine et animale. Il s’agit des composantes du système de surveillance et d’information, du renforcement des capacités de laboratoire, de la préparation et d’intervention d’urgence, de la gestion des ressources humaines pour la surveillance efficace des maladies et la préparation aux épidémies, et enfin le renforcement des capacités institutionnelles, de gestion du projet, de coordination et de plaidoyer.

 

Il s’est doté d’organes de coordination et de gestion dont un comité de pilotage, de suivi et de concertation multisectorielle, un comité technique, de comités régionaux et départementaux de la commission nationale de surveillance épidémiologique, d’une unité de gestion du projet (UGP). Cette dernière comprend un coordinateur, un expert en santé animale (épidémiologiste, spécialiste/surveillance et riposte), un expert en santé humaine (Épidémiologiste, spécialiste/surveillance et riposte), un expert responsable de la sauvegarde environnementale, un expert responsable de la sauvegarde sociale, un responsable administratif et financier, un responsable de passation des marchés, un responsable du suivi-évaluation.

 

La maximation de l’efficacité des contributions de ces différentes structures pour l’accession à un meilleur rendement passe indéniablement par le renforcement de leurs capacités respectives. D’où la nécessité de mettre sur pied un plan stratégique de formation pour le renforcement des capacités pertinent accompagnant la trajectoire d’évolution du projet.

II. Objectifs du plan de formation

2.1. Objectif global

L’objectif global du plan de formation est la dotation des différentes ressources humaines du projet REDISSE III – MR et des départements ministériels concernés par la mise en œuvre du projet, d’un cadre stratégique d’encadrement adéquat et générateur de renforcement continu de leurs capacités.

2.2. Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques du plan de formation sont essentiellement :

  • L’identification et l’analyse des besoins de formation pour le renforcement des capacités des ressources humaines situés au niveau des différentes structures du projet REDISSE III – MR  et des structures de mise en œuvre dudit projet;
  • La mise sur pied d’un plan de formation et de renforcement des capacités pour stimuler et rehausser le niveau des différents cadres ressources humaines du projet REDISSE III- MR et des structures de mise en œuvre dudit projet;
  • La description d’actions concrètes permettant la mise en œuvre du plan de formation pour le renforcement des capacités des structures du projet REDISSE III - MR et ses partenaires;
  •  L’évaluation prévisionnelle du budget nécessaire pour la réalisation des différentes actions contenues dans le plan de formation.

III. Principales tâches et responsabilités du consultant

Sous la supervision directe du Coordinateur national du projet REDISSE III-MR, le consultant sera appelé à exécuter les tâches suivantes :

    1. La conduite d’une prospection concise des besoins de formation pour le renforcement des capacités du projet. Cette prospection doit se fonder sur un effort d’identification et d’analyse des besoins de formation repérés au niveau des différentes structures du projet REDISSE III – MR. Pour aboutir à ce dessein ultime, le consultant doit impérativement souscrire son travail de prospection dans le cadre des cinq (5) composantes du projet dont notamment :
  • La composante 1, axée sur les systèmes de surveillance et d’information, vise le renforcement des compétences de prévention et l’appui essentiellement des votes relatifs à :
  • L’environnement juridique et législatif ;
  • La coordination et la communication ;
  • L’amélioration des systèmes de surveillance et des rapports nationaux ainsi que leur interopérabilité au niveau des différents niveaux des systèmes de santé.
  • La composante 2, orientée vers le renforcement des capacités de laboratoire, a comme objectifs la mise en place de réseaux efficaces de laboratoires accessibles de santé publique et animale ainsi que les laboratoires privés pour le diagnostic des maladies infectieuses humaines et animales. L’établissement d’une plate – forme des réseaux régionaux pour améliorer la collaboration pour la recherche en laboratoire s’inscrit également dans le cadre des objectifs de cette composante 2 qui compte :
  • Renforcer les structures des laboratoires de l’ONARDEL et de l’INRSP ;
  •  Créer un cadre de coordination mettant en place les activités et responsabilités, et la nomination de laboratoires de références ;
  • Créer des systèmes d'information intégrées de laboratoire et un système opérationnel de surveillance et de suivi des maladies ;
  • Créer des systèmes d'assurance de la qualité pour les services de diagnostic et biosécurité ;
  • Renforcer le programme national d’évaluation extérieure de la qualité ;
  • Elaborer une politique et une stratégie nationale pour les laboratoires ;
  • Mettre en place les processus d’accréditions des laboratoires.
  • La composante 3, préoccupée par l’appui des efforts nationaux et régionaux en matière d’amélioration, de préparation aux épidémies et de possession de capacité d’intervention, prévoit des actions consistant à :
  • Elaborer un plan national opérationnel multi-dangers de préparation et d’action en cas d’urgence de santé publique, en s’inspirant des plans spécifiques et procédures associées ;
  • Mettre en place une unité d’analyse et communication sur les risques ;
  • Mettre en place des équipes pluridisciplinaires d’intervention ;
  • Améliorer les capacités des ressources humaines, logistiques et financières ;
  • Elaborer des procédures et plans opérationnels.
  • Systématiser le partage des informations sur les flambées épidémiques entre les différentes parties prenantes et les différents secteurs ;
  • Organiser régulièrement des exercices de simulation pour évaluer le plan élaboré ;
  • Les activités relevant de cette composante soutiendront (i) la mise à jour et / ou l'élaboration.
  • La composante 4, affectée à la gestion des ressources humaines pour la surveillance efficace des maladies et la préparation aux épidémies, s’attèle à :
  • Recenser les ressources de personnels disponibles dans les différents secteurs (santé animale, environnement, agriculture) pour être déployés lors d’urgence de santé publique ;
  • Assurer la disponibilité des ressources humaines qualifiées ;
  • Elaborer et mettre en œuvre un plan de déploiement du personnel lors d’une urgence de santé publique, et développer les procédures pour gérer ce déploiement ;
  • Elaborer, tester et mettre en œuvre un plan pour l’envoi et la réception de moyens médicaux lors d’une urgence de santé publique ;
  • Elaborer et mettre en œuvre un plan de déploiement des moyens médicaux.
  • La composante 5 qui se consacre au renforcement des capacités institutionnelles du projet telles que :
  • La gestion de projet ;
  • La coordination et le plaidoyer ;
  • Les aspects fiduciaires (gestion financière et approvisionnement) ;
  •  La production des connaissances et la communication ;
  •  Le suivi-évaluation ;
  •  Les mesures de sauvegarde environnementale ;
  • Les mesures de sauvegarde sociale.

 

    1. La réalisation de notes préparatoires du document relatif au plan de formation pour le renforcement des capacités du projet REDISSE III – MR au cours desquelles nous aurons :
  • Une typologie clarifiant la nature des besoins de formation nécessaires pour le renforcement des capacités du projet REDISSE III – MR et ses partenaires;
  • Une typologie des types de formation exigées pour accompagner et consolider le niveau des cadres du projet REDISSE III – MR et ses partenaires durant toute sa durée de vie ;
  • Un programme de mise en œuvre du plan de formation pour le renforcement des capacités du projet dans le temps et dans l’espace dans lequel il y’aura des indications précises et réalistes portant sur :
  • La nature de la formation ;
  • Le ou le(s) bénéficiaire (s) de la formation ;
  • Le lieu et la date prévisionnels de la formation.

 

    1. L’établissement d’une estimation prévisionnelle des coûts qui seront générés par les différents types de formations identifiées dans le cadre du plan de formation.

 

IV. Résultats attendus

A travers l’exécution du contenu des différentes tâches prévues, on prévoit logiquement comme résultats attendus :  

  • Les besoins de formation pour le renforcement des capacités nécessaires pour l’unité de coordination du projet et ses partenaires sont largement cernés et soumis à une profonde analyse abordant les domaines de renforcement des capacités ainsi que leurs thématiques appropriées ;
  • L’émergence d’un plan cadre de formation et de renforcement des capacités pertinent couvrant la vie quinquennale du projet REDISSE III-MR dotant ses ressources humaines de nouvelles dispositions vigoureuses en matière d’opérationnalité et d’efficacité est réalisée ;
  • Une procédure de programme de processus d’exécution séquentielle du plan de formation pour le renforcement des capacités des structures du projet REDISSE III – MR est élaborée ;
  • Un cadre estimatif des coûts de chaque volet de formation pour le renforcement des capacités est établi.

V. Approche méthodologique recommandée

Dans le cadre de la collecte des informations nécessaires pour l’identification et l’analyse des besoins de formation, le consultant doit impérativement contacter les sources d’informations suivantes, incarnées par :

    1. Au niveau du pilotage et de l’unité de coordination et de gestion du projet (UCP/UCG) :
  • Les membres du comité du pilotage, de suivi et de concertation multisectorielle ;
  • Le Coordinateur national du projet REDISSE III - MR ;
  • L’Expert de la Santé Animale (Epidémiologiste, Spécialiste/ Surveillance et Riposte)
  • L’Expert de la Santé Humaine (Epidémiologiste, Spécialiste/ Surveillance et Riposte) ;
  • L’Expert chargé du Suivi-évaluation ;
  • L’Expert chargé de la Sauvegarde environnementale ;
  • L’Expert chargé de la Sauvegarde sociale ;
  • Le Responsable Administratif et Financier ;
  • Le Responsable de Passation des Marchés ;
  • Le Responsable d’Audit interne.
    1. Au niveau des acteurs multisectoriels du projet REDISSE III – MR :
  • Les comités régionaux et départementaux de la Commission nationale de surveillance épidémiologique (CNSE) ;
  • Les départements du Ministère du développement rural concernés par la mission du projet REDISSE III – MR ;
  • Les départements du Ministère de la santé concernés par les activités du projet REDISSE III – MR ;
  • Les départements du Ministère de l’environnement et du développement durable impliqués dans les activités du projet REDISSE III – MR.

    Par ailleurs, le consultant doit prévoir dans le cadre de ses tâches, la tenue d’une rencontre d’une durée de trois (3) heures avec la coordination du projet. Cette rencontre lui permettra de présenter la compréhension des termes de référence et l’approche de travail choisie pour accomplir sa mission.

 Le consultant doit également prévoir l’organisation d’une séance de travail d’une durée de quatre heures pour la présentation en PowerPoint des notes préparatoires du document relatif au plan de formation pour le renforcement des capacités du projet REDISSE III – MR.

VI. Profil et qualifications requises

Le candidat à cette consultation doit :

  • Posséder un diplôme universitaire supérieur (au moins Baccalauréat + 4) dans l’une des disciplines relatives :
  • aux sciences de l’éducation ;
  •  à l’économie de la santé ;
  •  à l’économie du travail ;
  •  à la sociologie du travail ;
  •  à la santé animale ;
  •  à la santé humaine.
  • Acquérir une solide expérience excédant les cinq ans dans la formulation des plans de renforcement des capacités de projet, d’institutions publiques ou privées à partir d’une profonde opération d’identification et d’analyse des besoins de formation ;
  • Faire preuve d’aptitudes dans les domaines d’élaboration des programmes de mise en œuvre séquentielle des plans de formation pour le renforcement des capacités des projets ou au niveau d’institutions publiques ou privées ;
  • Disposer d’une bonne connaissance dans les domaines de la santé humaine et animale, en général, et ceux de la Mauritanie en particulier constituerait un atout majeur ;
  • Exceller dans les domaines d’analyse des problématiques, de la communication (oral et écrit) ;

 

  • Pouvoir faire usage avec aisance des outils informatiques tels que le Word, l’Excel, le PowerPoint et l’Access.

 VII. Durée et espace du déroulement de la consultation, éléments de candidature

       7.1.  Durée de la consultation

La réalisation de cette consultation est prévue pour une durée de (45) jours ouvrables sur trois mois (3) à compter dès la signature du contrat.

      7.2. Espace du déroulement de la consultation

L’espace du déroulement de la consultation est l’intégralité de l’aire du territoire de la Mauritanie concerné par les activités du projet REDISSE III – MR.  

     7.3. Eléments du dossier de candidature

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • Une lettre de motivation adressée au Coordinateur national du projet REDISSE III-MR ;
  • Un Curriculum vitae actualisé et signé ;
  • Une copie certifiée des diplômes.

 

VIII. Produits livrables

    1. Une note de cadrage méthodologique

Le consultant doit obligatoirement présenter juste après la signature de son contrat une note méthodologique de cadrage dans laquelle il notifiera sa compréhension et son interprétation des termes de référence, l’approche d’identification et d’analyse des besoins, le plan de travail et le calendrier arrêté pour sa réalisation.

    1. Production de documents

Au cours du processus de sa prestation, le consultant est appelé à réaliser les documents suivants :

  1. La rédaction d’une note relative à l’esquisse d’une typologie d’identification et d’analyse de la nature des besoins de formation pour le renforcement des capacités du projet REDISSE III – MR ;
  2. L’établissement d’une note typologique concernant les types de formation nécessaires pour accompagner et consolider le niveau des cadres concernés par le projet REDISSE III – MR durant toute sa durée de vie ;
  3. La réalisation d’une note au sein de laquelle est mis suffisamment en exergue un programme de mise en œuvre du plan de formation pour le renforcement des capacités du projet dans le temps et dans l’espace, c’est-à-dire apportant des indications précises et réalistes sur :
  • La nature de la formation ;
  • Le ou le(s) bénéficiaire (s) de la formation ;
  • Le lieu et la date prévisionnels de la formation.
  1. La conception d’une note pertinente d’estimation prévisionnelle des coûts qui seront générés par les différents types de formation identifiés dans le cadre du plan de formation de renforcement des capacités du projet REDISSE III – MR.
  2. Produire un Draft du document du plan de formation pour le renforcement des capacités du projet REDISSE III – MR ;
  3. Produire la copie finale du document du plan de formation pour le renforcement des capacités du projet REDISSE III – MR ;

Le tableau synoptique ci-dessous récapitule les livrables prévus dans le cadre du travail du Consultant.

Livrables

Responsables

Date de soumission

Revue et approbation

Note méthodologique de cadrage

Le Consultant

07 jours après la signature du contrat

Coordination nationale  du REDISSE III-MR

Présentation et discussion de la  note méthodologique de cadrage

Le Consultant

Le septième jour après la signature du contrat

 

Productions de notes typologiques, de programme de mise en œuvre et de  l’estimation prévisionnelle des coûts de la  formation

 Le Consultant

 30 jours après l’approbation de la note de cadrage par la Coordination nationale du  REDISSE III-MR

Coordination nationale du  REDISSE III-MR

Présentation et discussion des notes typologiques, du programme de mise en œuvre et de l’estimation prévisionnelle des coûts  de mise en œuvre de la formation

Le Consultant

Le trentième jour après l’approbation de la note de cadrage par la Coordination nationale du  REDISSE III-MR 

Coordination nationale du  REDISSE III-MR

Production du Draft du document du plan de formation pour le renforcement des capacités du projet REDISSE III - MR

Le Consultant

13 jours après la réaction de la  Coordination nationale du  REDISSE III-MR

Coordination nationale du  REDISSE III-MR

Production du document final  du plan de formation pour le renforcement des capacités du projet REDISSE III - MR

Le Consultant

10 jours après la réception  de la réaction de la  Coordination nationale du  projet et de la Banque mondiale  au contenu du Draft du plan de formation la stratégie de communication

Coordination nationale du REDISSE III-MR et Banque mondiale

 

 

 

 

Réalisation d’un plan de formation pour le renforcement des capacités au niveau du projet REDISSE III-MR

 

 

5 December 2019